C'est Patrice Couronne, le président du Sydom, qui le dit dans sa lettre trimestrielle adressée aux membres du réseau de nez, riverains de Solozard : ".... vous avez été plusieurs à nous faire part d'une recrudescence des odeurs ...".
En clair: la pollution de l'air s'accentue en périphérie du Centre de Traitement des Déchets, vers les quartiers d'Aumières, de Marmiesse, de Veuzac, la route haute de Farrou et la rocade de Toulouse. Il faut savoir que les odeurs pestilentielles envahissant ces secteurs ne sont ni plus ni moins que des poches de biogaz non captées qui s'échappent des alvéoles d'enfouissement..
 Un rapport du Sénat et tous les sites bien informés tels que Veolia (extrait) sont d'accord pour le dire:
 Le dioxyde de carbone et surtout le méthane, 21 fois plus polluant, sont des gaz à effet de serre
Le sulfure d’hydrogène (H2S), molécule très odorante à faible concentration, est un des composés les plus toxiques du biogaz
.
Lorsque l’homme y est exposé par inhalation à forte dose sur une courte période, sa toxicité est aiguë. 

  















Il ne s'agit donc pas d'une "simple" nuisance passagère qui dérangent les riverains les soirs d'été, lors d'un barbecue entre amis ou dans leurs loisirs de plein air avec leurs enfants ou petits enfants, ou toutes les personnes évoluant en périphérie du site: joggers, promeneurs ou automobilistes . C'est un vrai problème environnemental, dont n'ont pas l'air de se préoccuper outre mesure le Sydom, pas plus que les organismes en charge de la surveillance du site, ou encore les pouvoirs publics (...)
Bien évidemment des analyses de l'air risqueraient , certainement de remettre en cause certains critères de la certification de service iso 14 001 tout nouvellement attribuée au Sydom . . . si tant est que cela rentre dans les critères (?) .

Toi qui t'apprêtes à traverser ces lieux, travaille ton apnée ou munis toi d'un masque (...)

Comme vous en avez la preuve tous les jours, par la presse, la radio, la télé, nous vivons une époque moderne dirigée par des gens responsables (!?...)

@ bientôt pour de nouvelles aventures