"auberge espagnole" et intox .





A la  réunion de la C. S. S. : Commission de Suivi du Site de Solozard ( ex CLIS ) , c’est un peu « l’auberge espagnole » .

En effet, on y accueille n’importe qui et y participe qui veut .
Explication :
Lors de la dernière réunion en date du 2 avril, 2 personnes non inscrites sur la liste des membres ont assisté - et participé - à la séance (!?...) .
Sachant qu'en 2008, le président du Sydom, Patrice Couronne, avait fait exclure les  2 représentants de l’association V.I.E. ( le président et la secrétaire ) qui s'étaient présentés en remplacement des membres titulaires . . . on est en droit de penser qu'il y a " 2 poids, 2 mesures ", . . . ou bien, est-ce un problème de personnes ?

 2ème point qui a participé au "lynchage" du président de l'association V.I.E. au cours de cette séance de la C.S.S. *
Lors de cette réunion, Mr Alcouffe ( représentant la Communauté de communes . . . mais aussi vice-président du Sydom !? ), s'est "insurgé" à propos d'une phrase du Rapport de l'association V.I.E qui met en cause les systèmes de contrôle et les critères d'attribution de l'agrément iso 14 001.... et que l'organisme certificateur pourrait considérer comme diffamatoire. **
Le texte du dossier dit ceci :
Le 20 mai 2014, le Sydom a obtenu la certification de service iso 14 001.
Il ne sera fait aucun commentaire quant aux systèmes de contrôle et critères d'attribution de cet agrément . . . la lecture du présent document suffit . "
Aux dires de Monsieur Jean-Louis Alcouffe, ces propos sont à la limite de la diffamation envers l'organisme certificateur .
NDLR : En quoi ce texte met-il en cause la compétence de l'organisme certificateur ? EN RIEN . Il désigne simplement ce qui semble être une lacune dans les systèmes de contrôle et les critères sur lesquels ceux-ci sont basés pour l'attribution de l'agrément .
Un exemple très simple :
Aucun des dysfonctionnements - certifiés authentiques ( voir nb) - cités dans le Rapport de V.I.E. ne figurent dans le R. A. du Sydom ! ( le contournement du pont bascule et l'enfouissement des déchets verts , sans pesage, par l'entreprise VIIF 12 . Les pompages, en mars et en août 2014 des alvéoles 8 et 9. Les non-recouvrements, etc ...).
Les vraies questions seraient donc :
a/ le Sydom "oublierait"-il de mentionner certains évènements dans" LE journal de bord" ?
... ou bien ceux-ci lui seraient ils inconnus ? Certainement pas !
b/  la fonction de l'organisme certificateur se limiterait-elle uniquement aux déclarations de l'exploitant sans faire aucune enquête extérieure pour corroborer les dites déclarations (!?)
De fait, nous ne voyons là aucun propos diffamatoire, simplement la révélation d'une faille du système ( un gouffre ? ).
. . . On nous dit "diffamation" . Nous dirons plutôt 
intox de la part du Sydom et consorts (!...)

Nous vivons une époque moderne (...)

La suite du compte rendu de cette réunion très prochainement. Le sujet sera "désinformation " (...)

* si ce n'était par les paroles de certains, c'était par le silence des autres (!...)
** extrait du C. R. de la réunion.
nb: l'authenticité du dossier ( photos et vidéos) a été vérifiée par les inspecteurs du SDRT (Service Départemental du Renseignement Territorial de l'Aveyron ) le 7 octobre 2014 ( 3e fois en 7 ans !...)