" Plus fort que le Roquefort " .... et qu' Archimède ! ! !

Les fêtes de fin d'années sont propices aux émissions de type " bêtisier". Le Sydom n'échappe pas à la règle (!...) parmi les coquilles des Rapports d'Activité , on trouve ce genre d'article :" ....le biogaz est capté par le bas.... " ( R. A. 2010 ).

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.
.
C'est absurde ! Pour mieux comprendre le "gag", Il est intéressant de savoir que le biogaz est plus léger que l'air ( méthane : densité 0,54), et donc s'échappe vers le haut ( comme des ballons d'enfants gonflés à l'hélium...).  Il s'échappe d'autant plus que, contrairement à ce que dit ce rapport : "les puits ont été reliés au réseau..." ,  les têtes de puits de collecte sont à l'air libre pendant toute la durée d'enfouissement de l'alvéole (photo ci-contre) et ne sont connectées au réseau et à la torchère qu'en fin de recouvrement de casier.... soit plusieurs années après le début de l'enfouissement (!?...). Il ne faut donc pas s'étonner que ces échappements de biogaz empestent tous les quartiers environnants (Farrou, Marmiesse, Aumières, Veuzac, etc...)
Pour juger de l'aberration  de ce procédé de captage et de son inefficacité, Il suffit de passer en périphérie du site - jusqu' à plus de 500 m. - pour en sentir les effluves nauséabondes, bien connues des riverains, promeneurs, joggers et autres automobilistes ... et ceci n'est pas une affabulation ( ni  "une vue de l'esprit" ...), contrairement à ce que dit le président du Sydom, Patrice Couronne, dans ses déclarations de presse (!).

Alors messieurs du Sydom, un peu de sérieux dans vos articles et vos effets d'annonces (!..)

nb: il est curieux de constater que le même article soit présent l'année suivante .... mais sans le "captage.. par le bas " (?...)

.

Mais que tout cela ne vous empêche pas de passer de joyeuses fêtes ! ? ! ?

.






.

.

.

.
.
.



.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

@ bientôt pour de nouvelles aventures ! ! !